Haïti-infos
  • S'inscrire

ACP-UE: se tourner vers l’avenir ou prolonger le passé ?

Le mois de septembre 2018 devrait marquer le coup d’envoi des négociations entre l’Union européenne et les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) sur le mode d’organisation de leurs relations après la fin de l’Accord de partenariat de Cotonou (APC).

L’UE est en train de préparer son mandat de négociation à partir de la communication conjointe du 22 novembre 2016 dans laquelle la DEVCO et le SEAE ont dévoilé leur option de prédilection pour l’avenir. Dès le départ, l’UE a insisté sur le fait qu’une simple reconduction de l’Accord de Cotonou – qui régit les relations ACP-UE depuis 2000 – ne suffirait pas à relever les multiples défis du monde actuel. L’examen de ce partenariat spécifique devrait par conséquent tester la capacité des institutions de l’UE et de ses États membres à demodifier leurs approches en matière d’action extérieure et de coopération au développement. Cette note politique analyse les perspectives et les conditions d’un tel changement. Elle débute par une brève analyse des éléments contextuels qui expliquent pourquoi et comment le partenariat ACP-UE a progressivement perdu sa place dans l’action extérieure de l’UE et ce qu’il en découle pour la négociation d’un nouvel accord au-delà de 2020. Elle examine ensuite les principaux éléments constitutifs de l’option de prédilection (l’ accord-cadre) proposée par l’UE. Elle évalue en quoi cette proposition permet effectivement de réaliser les ambitions affichées par l’UE, à savoir la mise en place d’un partenariat politique revigoré, en phase avec les défis mondiaux et régionaux, à la hauteur des intérêts de l’UE et porteur d’une aide plus efficace au développement. Il ressort de cette confrontation avec la réalité des faits que l’UE n’est pas disposée à franchir le Rubicon dans ses relations de longue date avec l’Afrique, les Caraïbes et le Pacifique. Elle propose néanmoins des innovations indispensables telles que l’approfondissement de la régionalisation, la modification des processus de prise de décision, une mise en œuvre aux niveaux et avec les acteurs les plus pertinents, une portée élargie à des pays non ACP et l’adoption de nouveaux moyens de mise en œuvre.

Source: ecdpm.org

Lire les autres articles du Bulletin du Bureau de Liaison du CTA à Bruxelles en cliquant sur :http://bruxelles.cta.int/index.php?option=com_k2&view=itemlist&tag=Politique+de+d%C3%A9veloppement&utm_source=bruxelles.cta.int+feb+2014&utm_campaign=9157a93d3d-CTA_Bulletin_Bureau_de_Bruxelles_559_171117_COPY_0&utm_medium=email&utm_term=0_af42edf269-9157a93d3d-78378745&goal=0_af42edf269-9157a93d3d-78378745&mc_cid=9157a93d3d&mc_eid=e46f298a08  On trouvera des titres suivants :

1.     Principaux événements de la semaine: 15 -21 octobre 2018

2.     Migration: C.Lopes, représentant du Post Cotonou à l' UA s'exprime

3.     Énergies propres: L'UE et Bill Gates allouent € 100 M

4.     ACP-UE: se tourner vers l’avenir ou prolonger le passé ?

5.     Somalie: l'UE confirme son soutien au renforcement de l'État

6.     UE-ACP: les pays partenaires de l'UE réclament plus d'équité

7.     Commerce: Quel avenir pour Auchan au Sénégal?

8.     BEI: € 1 milliard pour les énergies renouvelables en Afrique & en Europe

9.     Entrepreneuriat: L’AFD lance la 3e édition du Digital Challenge Africa

10.UE: € 172 M pour promouvoir les produits agroalimentaires

11.Haïti: L'UE disposée à aider les sinistrés

12.Post-Cotonou: Moderniser la relation ACP-UE

13.Business: Brussels Airlines met le paquet sur le continent africain

14.Post Brexit: Londres veut continuer à investir en Afrique

15.La France « disposée » à apporter au Burkina le même soutien qu’au Mali

 

 

 

 

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER

Agenda

Annonces

Abonnement à Spore Magazine de la CTA

Annonce Emission Allo Agro

Annonce Prochain Briefing

Actualités



                                            

 MARNDR            Cafan     Radio Lumière    

 

S5 Box

Connexion  \/ 
x
ou
S'inscrire  \/ 
x

ou