Haïti-infos
  • S'inscrire

Port-au-Prince, le 1er Novembre 2018 à 10 :00 AM, une rencontre s’est tenue au local de la PROMODEV dans le cadre du déroulement de l’atelier de lecture, une activité mensuelle organisée par la Coordination du Département des Jeunes de ladite Organisation. Cette rencontre s’est déroulée avec des membres de la coordination des jeunes bénévole et d’autres universitaires. Le déroulement de cet atelier a été comme suit :

Après des mots de bienvenue, les participants se sont présentés individuellement. Ensuite, le Coordonnateur des jeunes, Hallen-by Guitemberg LAMARQUE, a pris la parole pour la mise en contexte de cet atelier et pour motiver les jeunes sur leur engagement qui consiste à contribuer en vue de mettre Haïti sur la voie du progrès. Selon le coordonnateur,  une rude tâche attend les jeunes de la PROMODEV et c’est pourquoi nous devons nous mettre au travail de jour en jour afin de répondre à nos responsabilités. Il a aussi profité de cette occasion pour présenter le magazine SPORE du CTA  qui met l’accent sur l’agriculture, le développement rural, les ressources naturelles, la recherche et la vulgarisation dans les pays ACP (Afrique Caraïbes Pacifique).

En outre, une trentaine de minutes ont été allouées à chaque participant pour la lecture individuelle de la dernière publication, soit le numéro 190 du magazine SPORE (Septembre-Novembre 2018) dont le thème est : «Les agriculteurs à l’ère du numérique »

Apres la période de lecture s’en suivait un débat très animé avec le coordonnateur, Hallen-by G. LAMARQUE comme modérateur. Durant cette période de discussions qui ont été non seulement riches en idées mais également avec des analyses et commentaires.

En effet, Fred AUGUSTE, Agroéconomiste et membre de la PROMODEV, a été celui qui a jeté la première pierre dans ce débat. Son intervention était basée sur l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de communication dans l’agriculture. Selon l’agroéconomiste, les TIC peuvent être utilisées dans l’agriculture haïtienne pour faciliter un meilleur accès aux données disponible dans le secteur agricole. D’autres jeunes comme Jean Emmanuel LOUIS, responsable de communication de la coordination des jeunes et Anne-Dothy, étudiante en cinquième année à la Faculté d’Agronomie et de Médecine Vétérinaire (FAMV), ont abordé le sujet pour soutenir que si on veut utiliser les TIC dans l’agriculture en Haïti, un travail à la base doit être fait. Par exemple il faut former les agriculteurs pour qu’ils puissent être en mesure d’utiliser les données et permettre ainsi à ces derniers de se mettre en association pour faciliter les interventions. Chose qui est difficile selon l’avis de plus d’un. D’autres jeunes ont passé en revue l’Editorial élaboré par le Directeur du CTA qui a fait remarquer que « La transformation du secteur agricole grâce à la numérisation et la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes femmes sont aussi des thèmes majeurs du concours Pitch AgriHack 2018 du CTA »

Ainsi, suite au débat combien animé les propositions suivantes ont été faites

1-   Les jeunes cadres de la PROMODEV peuvent se regrouper en fonction de leur région d’origine pour pouvoir mener des missions sur le terrain afin de répliquer ces débats avec des agriculteurs directement dans les exploitations agricoles. Les rapports de ces missions pourront être soumis à la PROMODEV qui pourra faire les suivis nécessaires auprès du CTA et auprès d’autres partenaires.

2-   Il est recommandé d’organiser des séances de travail avec les agriculteurs dans différentes régions du pays pour leur montrer les bénéfices qu’ils pourront tirer s’ils se réunissent en association, et à partir de ces séances de nouvelles techniques de culture pourront être promues tout en valorisant les nouvelles technologies ou la numérique.

3-   Il est d’une importance capitale d’envisager une ferme-école qui aura pour vocation d’offrir des séances de formation en faveur des acteurs du secteur agricole et du coup de nouveaux outils de technologies d’information et de communication (TIC) pourront être vulgarisées.

4-   Puis qu’il est certain que «L’agriculture est deux à quatre fois plus efficace qu’un investissement dans tout autre secteur d'activité pour sortir les gens de la pauvreté extrême », le gouvernement haïtien et les partenaires de développement doivent travailler en synergie afin prioriser l’agriculture comme locomotive de croissance économique tout en intégrant les jeunes et en valorisant les TIC.

 

 

Source : http://spore.cta.int/images/190/Spore-190-FR-web.pdf

 

Jean Luc ST PIERRE, Ing-Agr. secrétaire de la coordination des jeunes

Phone : 3836-0818

 

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER

Agenda

Annonces

Abonnement à Spore Magazine de la CTA

Annonce Emission Allo Agro

Annonce Prochain Briefing

Actualités



                                            

 MARNDR            Cafan     Radio Lumière    

 

S5 Box

Connexion  \/ 
x
ou
S'inscrire  \/ 
x

ou