Haïti-infos
  • S'inscrire

 Haïti-Agriculture : « Soup an nou » pour cimenter les liens de solidarité entre les agriculteurs de Kenscoff

 

Des efforts  consentis dans le secteur agricole par la communauté Kenscovite au cours de l’année 2017 ont été mis en exergue à l’occasion du traditionnel repas de nouvel an, baptisé : « Sou an nou ».

Sous le leadership du fondateur de l’Association Afè Nèg Combite (ANC), le Révérend-Père Antoine Occide JEAN, connu sous le nom de Père Cico, cette traditionnelle activité de  solidarité et d’entraide vielle de 36 ans déjà, a réuni, le jeudi 04 Janvier 2018, autour d’une même table une centaine d’agriculteurs et agricultrices venus des cinq sections communales de Kenscoff, des membres de la PROMODEV (Promotion pour le Développement) des représentants de l’organisation Canadienne, Solidarité Jeunesse ainsi que des amis de l’ANC.     

Le bureau de l’ANC, cette association de développement agricole et rural, établi au cœur de la vile de Kenscoff est entièrement mobilisé pour l’occasion. Dehors, une fine pluie intermittente s’abat sur la ville, signe de bénédiction, dirait-on. La température, dans cette commune montagneuse de l’Ouest,  placée  à environ 1500 mètres d’altitude au-dessus de Port-au-Prince, est glaciale, en ce début du nouvel an. Pourtant, à l’intérieur, c’est la chaleur. La grande salle de réunion du bureau de l’Association est bien accommodée pour la circonstance. Le décor est bel et bien planté.  Le blanc synonyme de pureté, de propreté et de perfection et le rouge symbole de victoire, d’ardeur et de courage, sont à l’honneur. Les convives ont  déjà pris place autour d’une dizaine de grandes tables bien arrangées, laissant un long passage pour les va-et-vient. Juste à côté, c’est la table du buffet. De grosses casseroles remplies de soupe de giraumon (ou soupe de Citrouilles) toute fumante, dégageant une odeur délicieuse, vient chatouiller les narines des invités. 

 

La cérémonie est ouverte

Madame Clautile SMITH est la Secrétaire du Conseil de Direction de (Afè Nèg Combite). C’est elle qui a ouvert officiellement la cérémonie.  Toute en souhaitant la bienvenue aux convives à cette 36e édition de cette fête qui se veut une vitrine pour les pays considérés comme une frange négligeable de la population. Madame SMITH en a profité pour faire une brève mise en contexte de ce dîner de gala offert exclusivement en l’honneur des agriculteurs et agricultrices de cette commune réputée pour son potentiel en cultures maraîchères.

« Je suis heureuse, au nom du fondateur de l’ANC, le père Cico et tous les organisateurs de cette grande fête de solidarité, de vous accueillir, une nouvelle fois, à notre traditionnel repas de nouvel an que nous baptisons avec fierté « Soup an nou ». C’est effectivement, notre soupe. Tous les ingrédients utilisés dans la  confection de cette soupe viennent en grande partie de nos champs. C’est donc le fruit de toute une année de sacrifice.», a martelé celle qui faisait office d’animatrice de la cérémonie. D’un autre côté, elle a rappelé aux invités, le contexte historique de cette rencontre traditionnelle. « Avant la création de Afè Nèg Combite, en 1976, dans les sections communales reculées de Kenscoff, vous  chers agriculteurs et agricultrices, vous étiez livrés à vous-mêmes, vous n’aviez aucun défenseur pour plaider vos causes. Les fruits et légumes que vous aviez produits ont été étalés dans les plus grands supermarchés de la place et consommés par les plus riches du pays. Mais c’est dommage de le signaler, vos courages n’ont pas été récompensés à leur juste valeur.», a déclaré la jeune dame d’un ton ferme et autoritaire, qualité qu’elle a reçu de son maitre, le père Cico. Elle a souligné que lorsque le jeune prêtre d’alors avait initié cette fête, c’était une façon pour lui, de faire comprendre à tout le monde, que vous  avez de droits et des devoirs qui méritent d’être pris en compte. « Soup an nou » est une véritable récompense, une plaque d’honneur pour les paysans de Kenscoff, considérés comme des héros. Ils ont, à l’instar des héros de l’indépendance,  travaillé au progrès du  secteur agricole haïtien, en proie à d’énormes difficultés.», a-t-elle fièrement conclu.      

 

 

 

 

Une année de production agricole 2017 au prix d’énormes sacrifices

L’année 2017 a été marquée par une carence accrue en intrant agricole. Les producteurs de Kenscoff avaient eu beaucoup de peine à pouvoir s’approvisionner en semence, engrais et pesticides. Cette situation avait impacté de façon négative la production maraîchère de ces derniers. Pierre-Paul JULES est le coordonnateur adjoint de l’ANC, dans la nouvelle structure administrative qui doit  à tout prix remplacer l’initiateur de ce mouvement agricole, le père Cico,  affaissé sous le poids de longues et intenses années de travail. Il est plutôt inquiet quant à l’avenir de ce secteur.

Nos principales contraintes, en tant qu’association communautaire, résultent dans le seul fait que l’état n’accorde pas assez d’importance à notre travail. Nous aurions pu donner de meilleurs résultats, si les  autorités nous ont accompagnés. Trouver des engrais de qualité et à un prix abordable est pour nous un véritable casse-tête chinois.   Voyons, le cout des semences est trop élevé. Dans les courants de l’année 2018, nous envisageons de passer nos commandes directement à l’étranger, afin d’atténuer le coût  d’achat sur le marché national.», a soutenu le jeune gestionnaire qui est également le coordonnateur général de la Solidarité Haïtienne pour le Développement Rural de Kenscoff (SOHADERK), une association dérivée de l’ANC. La SOHADERK compte actuellement plus de huit mille membres actifs. « Nous rendons grâce à Dieu, d’avoir mis sur nos chemin, le père Cico. Vous voyez comment, il est content. Il n’a pas peur de mourir. Il nous le dit souvent, je peux, comme Siméon, partir en paix, après avoir vu le Seigneur. Père Sico, soyez en donc fier, la relève est donc assurée», s’est réjoui l’actuel numéro deux  de l’ANC.  

 

 

En effet,  Afè Nèg Combite travaille au profit  de la communauté Kenscovite depuis 43 ans maintenant. Elle compte environ cinq mille (5000) membres répartis dans les 5 sections communales de Kenscoff. Elle a comme structure administrative : la direction  générale, les coordinations déconcentrées, le staff administratif, les piliers et les membres.

Sous  de vifs applaudissements de l’assistance, le père Antoine Occide JEAN (Pè Cico) est invité à prendre la parole.  Pour la circonstance, le vieux religieux, porte un pantalon noir et une chemise rouge Guayabera qui lui sied à ravir, comme d’habitude, en dépit de son âge avancée. Ses cheveux sont recouverts d’un bonnet noir, pour se protéger la tête et les oreilles contre ce froid en montagne. Son discours est bref et tranchant. « Une personne qui a peur de la mort, c’est quelqu’un qui n’a rien fait dans sa vie.», a martelé ce vaillant défenseur des causes des paysans, qui est aujourd’hui âgé de 75 ans. « Quand j’entends parler maître Fritzner ou Maître Piere-Paul, je sens que c’est encore moi qui parle. Donc, j’ai raison de dire que je suis immortel. Et, c’est bien ça  ma fierté. Aujourd’hui, je peux partir en paix. Car, l’œuvre dont j’ai créée, l’œuvre pour laquelle j’ai tellement souffert, celle pour laquelle j’ai consenti tant de sacrifices, est pour l’instant assurée.», a dignement harangué celui qui a consacré le plus clair de sa vie au service des plus démunis. Père Cico en a profité pour inviter les participants à partager la traditionnelle soupe de nouvel an,  en signe d’entraide, de fraternité et de victoire pour tout le travail réalisé dans le secteur agricole au cours de l’année 2017, en dépit des multiples contraintes dues notamment aux aléas climatiques.

En marge de la rencontre et au rythme de quelques airs musicaux engagés, les invités, haïtiens et étrangers, ont dégusté avec appétit la somptueuse soupe au giraumon. Pour clôturer la cérémonie, quelques outils aratoires : houes, machettes, serpettes, pelles, pioches ; ainsi que des laines en cotons, pour se protéger de ce froid intense qui sévit à Kenscoff en ce début de l’année, ont été distribués aux convives.

Le Secrétaire Général de la Promotion pour le Développement (PROMODEV), une organisation de développement agricole et rural, l’ingénieur-Agronome Talot BERTRAND, était parmi ceux-là qui ont pris part à cette rencontre de cordialité.  Il n’a pas caché sa satisfaction d’avoir répondu présent à l’invitation du père Cico et de pouvoir participer pour la première fois à ce gala communautaire. « Je suis très heureux d’avoir été avec vous aujourd’hui et j’apprécie énormément ce geste qui est pour moi, plus que symbolique. Nous avions non seulement partagé ensemble cette soupe ancestrale qui nous fraternise, mais il a eu également la distribution de certains matériels agricoles. C’est vraiment un grand pas dans les efforts qui tendent vers le développement effectif du secteur.», a déclaré le spécialiste en éducation relative à l’environnement.  Il a tenu à rappeler aux agriculteurs et agricultrices présents, tout comme l’a si bien fait remarqué le Révérend-Père Cico, que les différentes réalisations effectuées depuis la création de l’ANC, est d’abord et avant le résultat d’un travail d’équipe.    

Les paysans de leur côté, se disent fiers d’avoir pu participer à cette cérémonie de solidarité, de partage, de bilan et de perspectives. Ils sont d’autant plus heureux de pouvoir repartir avec des appareils agricoles susceptibles de les aider à mieux cultiver leur terre pour la nouvelle année 2018, en attendant, le prochain buffet de « Soup an nou », prévu pour début janvier 2019, avec espoir d'intensifier leur production et d'améliorer du même coup leurs revenus.

Louiny FONTAL

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

   

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à notre NEWSLETTER

Agenda

Annonces

Abonnement à Spore Magazine de la CTA

Annonce Emission Allo Agro

Annonce Prochain Briefing

Actualités



                                            

 MARNDR            Cafan     Radio Lumière    

 

S5 Box

Connexion  \/ 
x
ou
S'inscrire  \/ 
x

ou