Haïti-infos
  • S'inscrire

La PROMODEV salue la mobilisation du peuple haïtien et les efforts déployés par les autorités en vue de faire la prévention du Coronavirus.  En tant qu’agent de promotion de l’agriculture en Haïti, la PROMODEV estime que, même avec cette période de crise que provoque le Coronavirus, les agriculteurs doivent continuer leur travail en vue de nourrir une partie de la population haïtienne. Cependant, ils ont besoin d’un accompagnement adéquat de la part du Ministère de l’Agriculture et de celui de la Santé Publique et de la Population.

Chers Compatriotes, mes frères et sœurs,

Finalement, le fléau mondial COVID 19 ou Coronavirus serait en Haiti suite à la publication par les autorités gouvernementales de deux cas testés positifs de ce virus qui constitue un choc mondial. En conséquence, je vous recommande de renforcer la vigilance et la prudence tout en respectant scrupuleusement les mesures d’hygiène afin de limiter la propagation de cette maladie et de réduire des dégâts sur la vie de la population haïtienne.

Contribution du financement et du crédit agricole dans la relance de la production nationale est le thème du dixième Briefing sur le développement Agricole et Rural en Haïti qui s’est tenu ce 12 Mars 2020 à Marriott Hotel de Port-au-Prince.

Une personne requiert 3.5 kilogrammes d’oxygène par jour pour vivre et un manguier en émet 15 par jour. En un mois, un manguier en libère en moyenne 465 et en une année 5,580 pour aider 1600 Haïtiens à vivre. Haïti est en train de perdre 8,928, 000 kilogrammes d’oxygène en un mois et près d’un million d’Haītiens risquent de perdre leur vie à cause de la déforestation illégale et du lotissement arbitraire de la ferme agricole ‘Kay Agwonòm » répandue sur douze (12) carreaux de terrain avec un effectif de plus de 10.000 manguiers qui, en plus de stimuler la production nationale, protège la couche d’ozone contre le réchauffement climatique.

Selon des analyses des prévisionnistes, la saison cyclonique 2020 sera probablement une plus active que la normale. Il nous reste encore quelques mois pour y arriver. Donc, les changements sont encore possibles mais nous sommes assez convaincus que ce sera au moins une saison d'ouragan supérieure à la moyenne. Les facteurs qui contribueront à une saison plus active sont les conditions neutres attendues et la formation possible de La Niña plus tard dans la saison. Aussi les températures déjà chaudes de l'océan et le cisaillement du vent attendu pendant la saison des ouragans.

 MARNDR            Cafan     Radio Lumière    

 

S5 Box

Connexion  \/ 
x
ou
S'inscrire  \/ 
x

ou